Soupir Editions : Des passerelles musicales.

Soupir (Editions) est né de cette ambition de faire exister des musiques contemporaines et des répertoires classiques peu ou pas connus, servis par des interprètes d'exception.

Il nous semble important de construire des passerelles entre des répertoires rares et des artistes très connus (Aldo Ciccolini et Janacek) ou moins connus comme Corinne Kloska et Szymanovski. Et ériger des ponts entre des époques, des compositeurs et des filiations, comme Klaus Huber et Gesualdo, Philippe Leroux et Guillaume de Machaut ...

L'émotion et les intentions musicales à voir, lire et écouter ...

Nous accordons évidemment un soin précieux à nos réalisations.

Que ce soit pour les prises de sons naturelles à deux microphones et en haute définition ou pour l'édition de nos livrets écrits par des compositeurs, nous cultivons une pratique artisanale à chaque étape de la réalisation de nos enregistrements.

Nous privilégions les acoustiques naturelles aux studios d'enregistrement, et éditer un livret de plus de 80 pages sur un beau papier couché ne nous effraie pas, bien au contraire ! (voir le disque Vivier ou le Dernier concert de Chopin à Paris).

Notre façon de procéder dans nos prises de son consiste à aller au plus simple et au plus qualitatif possible. Parce que tout ce qui est inutile dans une chaine d'évènements techniques est préjudiciable à la conservation des informations musicales les plus ténues. 

Nagra, Schoeps, Neumann, dCS, Stellavox ou Lavardin sont des marques que nous avons choisies pour leur excellence, autant en numérique qu'en analogique.

La passion du piano ... des pianos.

Le piano est au coeur de notre passion.

Nous possédons nos propres pianos de concert : deux Fazioli et depuis peu un rarissime Pleyel AL de 1955 entièrement restauré pour que nos amis pianistes puissent s'exprimer pleinement. 

Yves Henry aime mettre en lumière notre 278 Fazioli autant que le Pleyel 1842 qu'il utilise dans plusieurs de nos productions consacrées principalement à Chopin.

La création plutôt que la (sur)production.

Depuis 2000, Soupir Éditions a produit plus de 70 disques. 

Si nous publions peu de disques chaque année, ce n'est pas seulement parce que de beaux disques sont longs et difficiles à concevoir et à réaliser, mais aussi parce les artistes ne créent pas sur commande et que nous leur laissons beaucoup de latitude pour faire aboutir leurs projets. Il est impératif à nos yeux qu'un disque soit l'aboutissement d'une conception, de l'approfondissement intime d'un répertoire, et ne soit pas réalisé dans le but principal de satisfaire une circonstance immédiate.

Nous réalisons avant tout, des disques que nous avons envie d'écouter et de partager avec les autres. Des disques que nos artistes ont l'intense désir de réaliser.

Un catalogue ouvert sur le format numérique.

L'avenir du numérique en haute définition nous conduit à commercialiser progressivement l'ensemble de notre catalogue dans cette nouvelle norme, pour qu'enfin nos clients puissent profiter d'un son numérique arrivé à maturité en termes d'expressivité et de définition sonore.


Joël Perrot